News

Jean-Marc Lerigab – La musique n’a pour seul et unique but que de le louer.

A propos de l’artiste

Né à Paris et d’origine antillaise, Jean-Marc découvre la musique à l’âge de dix ans sur un vieux piano dans le salon de l’appartement familial. Au fil des mois, il travaille l’instrument en essayant de reproduire à la note près, tout ce qu’il entend à la radio ou à la télévision, ce qui lui permet d’acquérir un sens de la mélodie. Dès lors, il commence à écrore ses premières compositions. A l’âge d’environ seize ans, il est sollicité pour jouer dans son église où il officie chaque dimanches pendant plusieurs années. A dix-huit ans, il forme son premier groupe: une formation de sept musiciens et choristes dans lequel il jouera des compositions originale allant du funk au jazz/rock, en passant par la pop. Au bout de 6 annés d’existance et après plusieurs tournées dont une aux Antilles, le groupe enregistre son premier album.

Après environ sept ans, il quitte le groupe et se consacre de manière intensive à l’écriture, la composition, l’arrangement, et la production pour plusieurs artistes dont la chorale gospel de Master Music New Gospel Family.

Choriste, chanteur, soliste, auteur, compositeur, arrangeur, il fait en parallèle des séances de studio, des plateaux télé et des tournées sur scènes comme l’Olympia, le Palais des Congrès, Bercy, La Cigale ou encore Le Zénith de Paris en collaboration avec divers artistes, groupes ou chorales de Gospel. Riche de ces expériences, il produit et peaufine son premier album solo en 2000 “Balance” sur le label Suisse/Allemand C/Works qui ne verra jamais le jour … Avec en invité: Kirk Whalum (saxophoniste de Withney Houston), Steve Lukather, Simon Philips, Mike Porcaro (Musiciens du groupe pop Toto), Chris Kent (Take 6), Garry Willis, Gary Lunn. En 2003 et 2004 il réalise son deuxièle album solo “1000 jours ailleurs” qui ne sortira officiellement qu’en 20009n sur le label Melchisédeck Inc et co-produi par Battery Sound. Suivront alors 2 shows pour la présentation de l’album à la scène Bastille et au Bizz’art. Jean-Marc est aujourd’hui fortement investi dans le travail de production musicale et de réalisation artistique sur divers projets.

 

Tu as débuté ta carrière musicale depuis maintenant bien longtemps, tu es également fondateur de groupe musical et est co-fondateur d’un label musical, quel est le secret de ce succès ?

La passion pour la musique et une inspiration constamment renouvelée.. un soucis d’excellence et de perfection, depuis mes premiers pas dans la composition et l’arrangement, jusqu’à aujourd’hui. Mais surtout une foi inébranlable en Dieu malgré mes limites et les épreuves de la vie. Sa faveur ne m’a jamais quitté durant toutes ces années. Je Lui doit tout, c’est Lui “le secret de mon succès”

 

Quel impact ces expériences ont telles eu sur ton parcours ?

Elles ont fait grandir ma soif de découverte, au fil des sollicitations l’envie de m’investir dans la recherche et la compréhension de l’arrangement et du mixage. L’envie de produire, de développer des projets artistiques, de mettre mes connaissances et mon expérience au service de jeunes talents.

Tu reviens aujourd’hui après un long moment d’absence avec ton titre «Mon bien le plus cher». Pourquoi as-tu choisi de revenir avec un titre d’adoration ?

J’ai appris pendant de longues années (et j’apprends toujours d’ailleurs), loin de tout, à revenir à l’essentiel. J’ai appris à renoncer à beaucoup de choses pour gagner dans ma relation avec Dieu, dans ma compréhension de ce qui importe à ses yeux. Je peux aisément dire aujourd’hui que je suis mort à la musique et à tout ce qu’elle peut procurer, en terme de reconnaissance, d’éloges et d’élévation du “moi”. La musique selon les codes de ce monde en définitive, car tout nous vient de Lui, tout nous est donné pour Lui. J’ai pleinement intégré le fait que la musique n’a pour seul et unique but que de le louer. C’est pour cette raison que je reviens avec ce titre, peu importe la façon dont Il me conduira dans la suite artistiquement, il était important pour moi de marquer mon retour en le mettant à l’honneur.

Pourquoi avoir pris autant de temps pour sortir ce nouveau projet ?

Je suis perfectionniste et j’aime prendre mon temps pour bien faire les choses.. c’est une évidence. mais la raison profonde est sans doute le fait de m’être laissé conduire dans une direction de vie que Dieu voulait pour moi, malgré mes propres désirs, mes attentes. Une longue période qui m’a permis

Quelle est ta définition du mot «Adoration»? Y a t-il une différence entre la louange et l’adoration ?

L’adoration est selon moi, une percée profonde dans la connaissance de Dieu en esprit, un état de contemplation. Un point de connexion entre Dieu et Sa création. Là où nos sentiments pour Lui se révèlent le plus clairement, sans aucun artifice. En vérité ! L’adoration fait partie intégrante de tous ceux qui sont nés de nouveau et qui vivent par la foi en Lui. Il n’y a pas de foi sans adoration. A travers la prière, le chant, la danse, ou tout autre forme d’expression, nous pouvons matérialiser cette adoration, c’est ce qu’on appelle la louange. Dans l’absolu, tout enfant de Dieu devrait être continuellement connecté à Lui, dans une adoration constante, comme une lampe qui ne s’éteint jamais. Les aléas du quotidien et les épreuves de la vie pouvant malheureusement altérer sa lumière, la louange à pour effet donc, en plus de glorifier Dieu, de la rallumer. Mon âme loue le Seigneur. Il attise en retour dans mon esprit, cette flamme de l’adoration.

Le texte de ce chant étant très bien écrit, quelle est la meilleure façon selon toi d’écrire ce type de composition ? Quelles sont les différentes étapes à suivre ?

A mon niveau je fonctionne à l’instinct de manière complètement autodidacte, il n’y a pas de règle, pas de recette si ce n’est celle de prendre son temps et de toujours avoir le soucis de l’excellence. L’important est de s’exprimer en toute sincérité avec ce que l’on a reçu de Dieu.

Quel conseil pourrais-tu donner aux artistes souhaitant se pencher en profondeur sur cette activité ?

Déjà d’être sûr d’en avoir les capacités et d’être appelé pour le faire. On ne s’improvise pas chantre, musicien ou artiste. on le reçois d’en haut. D’être ensuite suffisamment ouvert, sensible à la voix de Dieu pour ne pas s’éparpiller, mais pour être précisément dans ce qu’il attend de nous.

À quoi pouvons-nous nous attendre dans les prochains jours ?

On prépare de belles choses.. Des surprises sont à venir très prochainement et un album, courant 2018.

Aurais-tu quelques dates de concert à nous communiquer ?

Pour l’instant non.

Le mot de la fin ?

“Je pourrais tout quitter, ou mourir demain, ou bien même être oublié.. Dieu me resterais, Je Lui chanterais cette mélodie pour l’éternité… …Il est mon bien le plus cher…” Merci à toute l’équipe d’ard magazine ! Soyez bénis au delà de toute mesure !

224 views
cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail