News

Jessica Dorsey: Être artiste et chrétienne c’est totalement possible !

Nous voici en compagnie de Jessica Dorsey, une chanteuse de gospel avec un palmarès incroyable. Son album FeedBack est arrivé numéro 1 des Charts 25 de la musique chrétienne en Espagne avec le titre Il est béni. Jessica revient sur sa carrière et vous offre quelques conseils.

Nous avons la possibilité de faire évoluer les mentalités grâce à elle, de combler des moments de solitude… l’artiste a un devoir d’éducation, outre les louanges et l’adoration, il me semble important de parler de la vie, de la famille, de prévenir des dangers de notre société, d’ouvrir des fenêtres de réflexions…

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ? Qui est Jessica Dorsey ?
Disons que je suis une jeune femme qui a des rêves, et chercher à les atteindre. Je suis en constante recherche du meilleur, c’est mon leitmotive. J’ai une joie inépuisable et une foi inébranlable en Dieu. Le positivisme est ma règle d’or même si je suis très alerte à ce qui se passe autour de moi. Je vis avec mon temps. La famille est très importante pour moi, même si on ne se voit que très rarement.

Ton amour pour la musique s’est manifesté très tôt, dès ton enfance. À quel moment as-tu su qu’elle était faite pour toi?
Il est vrai que j’appartiens à une famille dans laquelle la musique à une grande place. Je n’ai aucun souvenir sans que celui-ci ne soit rattaché à une chanson, je m’en rends compte que maintenant. La musique est dans mes gènes. Ce n’est qu’à l’âge de 14 ans, après avoir intégré un groupe gospel, que j’ai su quel style musical me ressemblait et quelle musique me faisait vibrer.

Comment la perçois-tu ? Est-ce pour toi un métier, un passe-temps ou un devoir ? Pourquoi ?
La musique est ma nourriture au même titre que la parole de Dieu. Je ne peux pas me passer d’elle. C’est une sorte d’addiction. Dans les moments de joie comme dans les moments difficiles, la musique a souvent été un réconfort à cause des messages d’éspoir que certaines chansons distillent en moi. Je tiens à préciser que je choisis ce que j’écoute, j’ai besoin de comprendre les paroles pour en apprécier le message.
Aujourd’hui chanter est mon métier et un devoir, je ne l’ai jamais considéré comme étant un passe-temps. J’ai une responsabilité envers Dieu et envers toute personne qui prend le temps de s’asseoir pour écouter le fruit de mon travail. La musique a un pouvoir; avec elle, on peut faire entendre nos opinions par exemple. Nous avons la possibilité de faire évoluer les mentalités grâce à elle, de combler des moments de solitude… l’artiste a un devoir d’éducation, outre les louanges et l’adoration, il me semble important de parler de la vie, de la famille, de prévenir des dangers de notre société, d’ouvrir des fenêtres de réflexions… Entre le politicien, le pasteur et l’artiste, il n’y a pas vraiment de différences, nous avons un auditoire, c’est pourquoi nous devons faire attention à ce que nous leur transmettons.

Lire la suite

182 views
cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail